\n\n\n

Défi InspiPics de Septembre 2015

photo inpspic sept15

logo inspipics Je participe au défi mensuel InspiPics organisé par la Fée Biscotte. Je vous explique brièvement le principe, Aurore choisit une photo en début de mois, et nous avons  une semaine pour écrire ce que nous inspire cette photo.

La photo qu’elle a choisi pour Septembre est celle-ci:

photo inpspic sept15

L’un des poèmes de Verlaine les plus connus, Chanson d’automne (mais si vous savez “Les sanglots longs, Des violons, De l’automne… je vous ai mis le poème en entier à la fin de l’article), m’est venu immédiatement en tête lorsque j’ai vu cette photo, qui m’est apparue comme l’expression même de la mélancolie et du temps qui passe. Et je me suis dit “voici une photo bien triste pour cette rentrée!” qui ne correspond pas du tout à mon état d’esprit du moment!

J’ai donc essayé de trouver un autre aspect à cette photo. J’ai imaginé ce petit dialogue entre deux bancs…

“- Tu crois qu’ils vont venir aujourd’hui?
– Qui? Les amoureux?
– Oui!
– Oh non, je crois qu’ils ne s’aiment plus…
(soupir)
– Et mamie qui tricote, tu crois qu’elle viendra ?
– Oh non, il fait humide, ce n’est pas bon pour ses rhumatismes.
(re-soupir)!
– Pff, on va finir seuls…
– Mais non tu sais bien… ils reviennent toujours!
– Qui?
– Attends… écoute, c’est l’heure…”

Une sonnerie retentit non loin de là. Les rires et les babillages envahissent le parc. Des petites mains impatientes écartent les feuilles mortes, des petits pieds les balaient gaiement, tandis qu’enfin la vie revient dans le parc. Sur les bancs, les miettes des goûters s’éparpillent, les petites voitures se promènent et quelques images nouvellement acquises sont fièrement étalées.

Si on tend bien l’oreille, on entend un des deux bancs qui chuchote à son voisin apaisé:

“Tu vois, je te l’avais dit! Les enfants reviennent toujours!”

Et maintenant, quand je regarde cette photo, j’entends les rires et les cris joyeux des enfants… et je ne la trouve plus triste du tout cette photo! Cliquez sur la bande son ci-après pour une dose de bonne humeur!

Et pour ceux qui sont encore mélancoliques et qui voudraient relire le poème dans son entier, je vous le mets ci-dessous:

Les sanglots longs

Des violons

De l’automne

Blessent mon cœur

D’une langueur

Monotone

Tout suffocant

Et blême, quand

Sonne l’heure,

Je me souviens

Des jours anciens

Et je pleure.

Et je m’en vais

Au vent mauvais

Qui m’emporte,

Deçà, delà,

Pareil à la

Feuille morte

Paul Verlaine

Vous avez aimé? Je vous invite à découvrir la participation des copinautes ce-dessous. Vous verrez, c’est varié, gai ou triste mais en tout cas, ça ne laisse pas indifférent!