aide devoir tricher

Aide aux devoirs payante ou comment avoir de bonnes notes en payant!!

Classé dans : Humeurs | 2

A l’heure actuelle, la nouvelle tendance est de développer des sites qui permettent de tricher facilement. Ces sites proposent d’envoyer les photos des exercices à toute heure du jour pour envoyer la réponse, moyennant finance bien sûr, et là je vois rouge!!

Ces sites se donnent bonne conscience, en indiquant qu’ils ont pour but d’aider les élèves à progresser. Mais de qui se moque-t-on? Comment peut-on progresser quand on reçoit un exercice tout fait? On peut progresser quand on échange, quand on reçoit un indice quand on est bloqué. Là on peut progresser. Mais recevoir un devoir entièrement fait, ça n’aide en rien.

C’est comme si je disais que je progresse en cuisine, en allant acheter mon gâteau à la pâtisserie! Absurde, non?

Être parent c’est aussi apprendre à son enfant le goût de l’effort, du travail et surtout de l’apprentissage. Je répète tous les jours à mes filles, qu’il faut apprendre de ses erreurs que c’est comme ça qu’on progresse. Le but n’est pas de rendre un devoir parfait, mais un devoir qu’elles ont fait, sur lequel elles ont réfléchi, et qui leur a permis de progresser.

Être enfant/ado, c’est comprendre qu’on progresse tous les jours en travaillant, en relisant ses cours, en refaisant les exercices vu en classe, et en anticipant les devoirs, en faisant d’autres exercices. Les maths, la physique, le français, l’histoire, la SVT, tout ça c’est comme le sport.

On ne devient pas un bon sportif en restant collé à son téléphone, ou en regardant le foot à la télé: il faut s’entraîner régulièrement et maintenir ses efforts. C’est pareil pour les cours!!

Qu’on ne me dise pas que c’est pour favoriser les élèves en difficulté: le soutien offert aux élèves favorise l’égalité, les cours en ligne ou l’entraide entre copains aident tout le monde à progresser. Tout ce que ce genre de services va faire est discréditer encore plus les valeurs du travail et de l’effort. On travaille pour soi, pour sa culture, pour apprendre et progresser. La note sert à évaluer les progrès accomplis.

Et que deviendront ces ados qui croient que les efforts sont ringards? Ils vont se prendre une grande claque lorsqu’ils arriveront sur le marché du travail, et ne comprendront pas  pourquoi ils doivent tout à coup se mettre à travailler, ou pourquoi ils ne peuvent pas s’acheter un boulot.

Que dire aux enfants qui travaillent par eux-mêmes, qui réussissent sans tricher? Qu’ils sont les dindons de la farce? Que leur travail ne vaut rien puisqu’il suffit de payer pour avoir une meilleure note qu’eux? Comment ne pas en faire des enfants désabusés qui ressentent un grand sentiment d’injustice? Comment être sûr que ces tricheurs ne leur prendront pas une place dans une université ou une école?

Et je crois que ce qui m’énerve encore plus est que ces gens pensent que j’ai le même sens éthique qu’eux et que je serais prête à faire de la publicité pour ce genre de service!!

Et vous, vous pensez quoi de ces aides aux devoirs payantes?

Voir aussi:
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

2 Responses

  1. Sylvie Little

    Coucou !
    Je vois que tu es agacée…
    Tout à fait d’accord avec toi. Je passe mon temps à pousser mes derniers enfants scolarisés vers ce chemin de l’effort. Mais ce n’est pas facile car les repères sont brouillés notamment par certaines équipes éducatives qui estiment qu’un 14 et un 4 valent tout deux un  » peut mieux faire » alors que les efforts ont été fournis dixit l’augmentation de la note et du contenu. Appréciations reçues par ma fille, 4°, qui manque de confiance en elle et perd souvent ses moyens.
    Pourquoi chercher à faire des efforts quand même un professeur n’est pas capable de reconnaître que l’élève en fournit et que la paroles des parents qui poussent à ces efforts ne pèse plus très lourd dans la balance, sachant que l’appréciation est aussi importante que la note pour un élève. Je comprends que certains élèves baissent les bras et se tournent vers la facilité. Les sites  » d’aide aux devoirs » qui donnent les réponses ont trouvé une faille et s’y sont engouffrés ! Je ne cautionne pas.
    Mais quand un professeur a qui des élèves, prenant leur courage à 2 mains, expliquent qu’ils ne comprennent pas, car ce professeur va trop vite et ne répond pas aux questions, que les résultats de la totalité de la classe sont en chute libre et que le prof répond qu’il ne changera pas sa façon de faire que c’est aux élèves de se plier et que malgré leurs efforts leurs notes sont toujours aussi catastrophiques, parce que on ne restitue qu’avec grandes difficultés des leçons dont on ne comprend ni le sens, ni le contenu et que l’aide apportée par la famille n’est pas suffisante, pour x raisons, je me pose des questions… Je comprends le désarroi de ma fille qui me répond parfois que tout ça ne sert à rien. Quand je passe des soirées complètes à l’aider à faire ses 6 exercices de maths, de physique ou de français et que les profs n’en fournissent même pas la correction permettant à à ma fille de savoir ( et à moi !) si les efforts ont été payants, je suis tentée parfois d’aller sur ces sites et d’ imprimer ces foutus exos pour gagner du temps, de l’énergie et conserver mon équilibre mental !
    Voilà que je m’agace moi aussi…

    • Lau Chasseautresor

      Je comprends. Cela m’agace également les délais de corrections des devoirs. Je trouve incroyable de donner un second DST alors que le premier n’a pas été corrigé. ça ne sert à rien, si ce n’est à avoir une note. Difficile dans ce cas, d’expliquer qu’on ne travaille pas pour les notes mais pour apprendre, alors que les profs donnent l’image inverse. Heureusement, tous ne sont pas pareils mais je m’agace de ça également.
      Les efforts demandés aux élèves ne sont pas forcément fournis par les profs eux-mêmes… La clientèle visée par ces sites, c’est peut être les profs après tout…!

Laissez un commentaire