fbpx
Close

1 novembre 2018

Quels livres ou films pour parler de la mort aux enfants ?

Pas facile de parler de la mort aux enfants ! Et pourtant en discuter c’est aussi la meilleure façon de permettre aux enfants d’exprimer leurs peurs et leur chagrin.

La mort est presque devenu un sujet tabou dans nos sociétés. Aujourd’hui, c’est la Toussaint. On pense à ceux qui nous ont quittés. Enfant, le jour de La Toussaint était un jour de souvenir familial, un moment où l’on se retrouvait autour des tombes et où la mort prenait un sens particulier. Maintenant nous sommes éparpillés et c’est difficile.

Les courts métrages animés de Folimage « Ta mort en Short(s) » permet de renouer le dialogue autour de ce sujet qu’on préfère éviter. Il est sorti dans les salles hier. Certains courts métrages sont assez durs et je n’adhère pas à tous. Mais ça peut enclencher le dialogue.

J’ai beaucoup aimé cette phrase « La mort est une partie de cache-cache ». A partir de 11 ans.
[kad_youtube url= »https://youtu.be/tqwT0KsELk8″ width= »450″]

Pour les questions sur la mort en général

Le livre de Catherine Dolto « Et si on parlait de la mort? » aide à échanger avec les petits sur un sujet pas facile à traiter. Les mots sont simples et justes. Une approche plutôt documentaire qui permet aux enfants et aux parents d’échanger hors émotions. (ici)

Pour parler de la mort d’un grand-parent, d’une personnage âgée, je vous conseille:

Au revoir Blaireau (ici). Un matin, Blaireau ne se réveille pas. Ses amis sont très tristes alors pour ne plus pleurer, ils décident de se rappeler que les bons moments passés avec Blaireau. Et petit à petit, dans leur quotidien, Blaireau retrouve sa place non pas physiquement mais dans leur coeur et leurs pensées, en se rappelant les promenades, les activités, la cuisine etc. Nous avons beaucoup lu ce livre au moment de la mort de ma grand-mère, qui était très proches de nous. Et ce livre correspond exactement à la façon dont j’ai envie de me rappeler ma grand-mère. C’est un livre sensible et subtil, qu’il m’est encore aujourd’hui difficile de lire sans en avoir les larmes aux yeux. Mais les pleurs font aussi partie de l’apprentissage de la mort.

Tu vivras dans nos coeurs pour toujours – le même type de livre avec un petit renard fatigué qui s’endort pour toujours. Un livre délicat pour les petits.

« Grand-Père est mort« . (ici) Le petit livre Bd de la collection Max et Lili : Max est triste car son grand-père vient de mourir. L’enterrement, le deuil, le chagrin de mamie et le sien, cette petite BD aborde tous les sujets liés à la mort d’un grand-parent sur un ton un peu plus léger mais sensible.

Pour discuter de la mort d’un enfant, d’un jeune, qu’il soit proche ou non

Ce sujet n’est que peu traité, tellement il est difficile de l’aborder pour en faire un livre jeunesse. Je vous recommande vivement la lecture de Marie, la mort dans l’âme, une jeune fille confrontée à la mort de sa sœur, et qui petit à petit, réapprend à vivre. Ce n’est pas triste, et c’est une formidable leçon de vie, écrite avec sensibilité et délicatesse. A partir de 8 ans.

mort tuttikids enfant

Pour parler de la mort d’un animal de compagnie

Le deuil de mon animal de compagnie est un livre destiné aux parents et aux professionnels pour les aider à mettre des mots pour parler à l’enfant de la mort de son animal. Délicat et aidant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.