bonne rentree mots meles
» » » La fin d’une époque: plus d’enfants en école primaire

La fin d’une époque: plus d’enfants en école primaire

Posté dans : Humeurs | 8

Cette rentrée est un peu particulière pour nous. Nous allons vivre des premières fois !

Première rentrée étudiante

C’est le grand cap après le Bac, la rentrée dans la vie étudiante pour Mlle E. Elle a déjà eu lieu puisqu’elle est rentrée Lundi dernier. Elle reste à Paris mais a pas mal de transport, comme tout un chacun dans la région parisienne. Nous allons donc avoir des semaines fatigantes même si elle a un nombre d’heures de cours réduit par rapport à ses sœurs lycéenne et collégienne. Quand on démarre à 8h à La défense, il faut se lever vraiment tôt pour être à l’heure en prenant en compte le temps de transport effectif, et les aléas des embouteillages et des retards RATP.

Ce sera aussi la première rentrée sans ses amis avec lesquels ils formaient un groupe soudé depuis la seconde, et m^me parfois depuis la 4e, malgré les répartitions dans des classes ou des filières différentes. Ce seront aussi les premières soirées étudiantes- sans doute trop arrosées – avec pour la première fois, des élèves que nous ne connaissons pas du tout.

Elle a une pile de bouquins impressionnante, a préparé son bloc-notes, sorti ses feutres pour remettre ses cours au propre, et préparé des fiches de révision. Les partiels d’Octobre arriveront vite.

Voilà, elle a 17 ans, mais cette fois, c’est vraiment une grande!

Premières épreuves du BAC

Nous avons déjà vécu une fois le Bac (deux fois si on compte le nôtre!), mais pour Miss B. ce sera la première fois. On a parfois tendance à oublier que les premières fois des deuxièmes sont aussi, si ce n’est plus, stressantes que les premières fois des aînés. Pas pour nous si ça c’est bien passé, mais la pression est bel et bien là. Miss B. angoisse déjà pour le bac français et le TPE (sorte d’exposé sur un sujet scientifique puisqu’elle est en S).

Cette année de seconde était la dernière année sans examen, et je pense que fondamentalement, c’est la raison de son angoisse. Nous avons toute confiance dans sa capacité à passer cette année mais c’est normal d’avoir un peu peur du Bac.

Elle vient d’avoir 15 ans, mais elle sent que l’insouciance s’éloigne peu à peu…Les interrogations sérieuses sur son orientation vont commencer.

Première rentrée au collège

Nous avions presque oublié le stress de la première rentrée au collège (pour Mlle E. c’était il y a 8 ans!), mais on sent la pression grandissante sur Mlle P. Ce sera une année de changements importants dans sa vie d’élève: passer d’une petite école à un gros établissement, manger à la cantine tous les jours, commencer tôt le matin, prendre le bus, rentrer seule comme une grande tout en redevenant la petite dans son établissement. Et le gros changement pour elle : ne plus voir autant sa maman.

Je la rassure et j’ai toute confiance dans sa capacité à s’adapter et à se faire de nouveaux amis. Mais c’est vrai que ça va faire beaucoup de changements pour une petite fille qui n’aime pas du tout qu’on bouscule sa routine.

Elle fera sa rentrée à pas encore 10 ans… et ce n’est pas toujours facile à vivre. La préparation de ses fournitures a été un moment important qui lui permet petit à petit de rentrer dans son nouvel habit de collégienne.

Et moi dans tout ça?

Je vis aussi toutes ces premières fois; je réconforte, je câline, j’aide à préparer.

Ce sera pour rmoi aussi la première fois depuis 10 ans, sans enfant le midi, sans aller à l’école, organiser la kermesse, faire vivre l’association

Mais en fait, je le vis plutôt bien. Je vais pouvoir bosser à fond sur mes projets et mon site de chasses aux trésors pour enfants toute une journée sans m’interrompre, ce qui ne m’est pas arrivé depuis longtemps. J’espère avoir un peu moins l’impression d’être un papillon dopé à la caféine.

Bonne rentrée et bonne année scolaire!

Vous aimerez aussi

8 Responses

  1. Marie Christine
    | Répondre

    Ce sont ces moments importants bien sûr dans la vie d’un enfant et de ses parents, toutes ces étapes qui obligent à s’adapter à une autre organisation, un autre rythme de vie. Pas toujours facile à vivre non plus, quand il faut « lâcher » Melle E qui devient autonome, soutenir Miss B pour son bac de français et rassurer pour Melle P pour son entrée en 6° – ce qui fait vraiment beaucoup pour cette année scolaire 😉 – Mais je suis sûre que tout se passera bien pour tes Demoiselles, je le leur souhaite en tout cas, et à toi de profiter à fond de ce temps en plus pour tes projets 😉 Avec mes amitiés

    • Lau Chasseautresor
      | Répondre

      Tu as bien résumé tout ce qui se passe dans ma tête! Merci de tes souhaits et e ton passage. Je suis confiante 🙂

  2. Ça m’a fait tout bizarre de ne plus avoir d’enfant à la crèche, puis en maternelle….

  3. Dress Me and My Kids
    | Répondre

    Hello, pour nous c’est première fois en primaire pour le grand qui rentre en CP et ma fille, elle, fait sa grande section de maternelle. Chez moi, ils ne sont donc pas prêts de s’arrêter de rentrer le midi même si je me dis qu’ils vont me réclamer de manger à la cantine au bout d’un moment. Tu n’as pas eu le cas toi ? En tout cas, bonne rentrée à tous tes enfants !

    • Lau Chasseautresor
      | Répondre

      Elle mangeait une fois par semaine à la cantine pour que j’aie au moins une journée de boulot non stop… mais elle n’aimait pas du tout! Bonne rentrée également 🙂

  4. sysyinthecity
    | Répondre

    oh la la comme je compatis, ça m’a fait bizarre l’année où je me suis retrouvé avec plus de maternelle, maintenant il me reste une lycéenne et deux primaire 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.